QUELS TYPES DE TEXTILE SONT ACCEPTES ?

Déchets concernés

• vêtements (pantalons, chemises, cuirs, K-way, manteaux, sous-vêtements….)
• linge de maison (draps, tissus, nappes…)
• sacs (cartables, sacs à main, sacs à dos, de voyage, de sport…)
• accessoires (chapeaux, foulards, cravates…)
• tissus, bouts de tissus…
• chaussures
• peluches
Ils doivent être placés propres et secs dans un sac et les chaussures liées par paire.

Déchets non admis

• les textiles souillés ou humides sont refusés car ils ne peuvent pas être recyclés (exemples: chiffons et vêtements enduits d’huile de vidange, de peinture…);
• les revêtements muraux ou tous types de revêtements (moquettes, …)

COMMENT SONT-ILS COLLECTES ?

Trois modes de collecte existent :
• le don des vêtements encore en bon état à des associations ;
• le ramassage ponctuel en porte-à-porte dans certains secteurs ;
• le dépôt en conteneur d’apport volontaire.
Trouvez rapidement la borne textile le plus proche de chez vous en cliquant ici.

COMMENT SONT-ILS TRAITES ?

Après collecte et tri selon leur nature, les textiles sont orientés vers 4 filières :
• la friperie (revente de vêtements d’occasion)
• l’essuyage industriel (chiffons) : il concerne les tissus en coton, classés par couleur, débarrassés des éléments de mercerie
• l’effilochage : reconstitution d’une fibre qui sert à la fabrication de couvertures ou qui est utilisable en isolation thermique, phonique et en rembourrage
• l’export : vêtements destinés à être vendus sur des marchés d’exportation. Ils sont triés partiellement en plusieurs catégories suivant leur destination.

Histoire et spécificités de la filière Textiles en Dordogne

Bien avant la mise en place d’une filière nationale coordonnée par l’éco-organisme Re_fashion, le SMD3 a organisé dès 2008 le déploiement volontaire d’une filière textile « made in Dordogne ».

Cette filière permettait de répondre à une triple problématique :

  • La protection de l’environnement par la limitation de l’enfouissement de déchets textiles permettant de soutenir la création d’une activité de tri et de recyclage locale ;
  • La participation à une dynamique économique non délocalisable en milieu rural par la création d’une activité pérenne ;
  • L’insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté dans la Vallée de l’Isle.

Le SMD3 a investi à l’époque pour équiper les déchèteries du département en bornes dédiées à la collecte des textiles et confié à l’association La Tresse la réalisation des tournées de ramassage. Le tri nécessaire avant recyclage est effectué par La Tresse au sein de son centre de tri installé à Saint Médard de Mussidan puis sur la commune des Lèches depuis 2016.

Depuis 2018, un partenariat tripartite entre le SMD3, Le Relais Gironde et La Tresse a permis l’équipement des déchèteries en bornes « Le Relais » plus adaptées et sécurisées tout en permettant à La Tresse de poursuivre son activité de collecte et de tri sur le territoire de la Dordogne.

l’ECO-ORGANISME ECO TLC DEVIENT REFASHION

L’éco-organisme est une société privée, à but non lucratif. Il assure, pour le compte des entreprises qui mettent les produits textiles et chaussures sur le marché, la prévention et la gestion de la fin de vie de ces articles. Au cœur de l’écosystème de la filière, Refashion accompagne la transformation vers l’économie circulaire et est au service des différentes parties prenantes : metteurs en marché, opérateurs de collecte et de tri, collectivités locales et pouvoirs publics, porteurs de projets, citoyens.